ACCUEIL
ENGLISH

Couleur du Prophète Mohammed et des arabes à l'émergence de l'Islam
Certains prétendent que le Prophète Mohamed était noir, mais c'est contraire aux écrits ci-dessous

Mohamed décrit comme un homme blanc (Sahih Bukhari)
Mohamed décrit comme blanc (Sahih Bukhari)
Mohamed décrit comme blanc
(Sahih Muslim)
Joue blanche du Prophète Mohamed (Sahih Muslim)
Teint blanc de Mohamed (Sahih Muslim)
Mohamed n'était pas marron (Sahih Muslim)
Cuisse blanche du Prophète Mohamed (Sahih Bukhari)
Abdomen blanc du Prophète Mohamed (Sahih Bukhari)
Bras blancs du Prophète Mohamed (Sunan Abu Dawud)
Aisselles blanches du Prophète Mohamed (Sahih Bukhari)
Jambes blanches du Prophète Mohamed (Sahih Muslim)
Teint rosé de Mohamed (Sahih Bukhari)
Pourquoi certains prétendent que le Prophète Mohamed avait la peau noire ?
Ibn Manzur concernant le mot "abyad" dans Lisan al-arab
Islam ibn Ahmad confirme que Abyad signifie blanc
Autres hadiths (pas tous nécessairement sahih)

Visage blanc du Prophète Mohamed (Jami` at-Tirmidhi)
(Extra : vidéo) Confusion sur la couleur des arabes et du Prophète Mohamed
(Extra : vidéo) Abyad : acrobatie linguistique
(Extra) Mohamed a vendu 2 esclaves noirs en échange d'un esclave (Sahih Muslim)
(Extra) L'auteur
Habeeb Akande, étudiant de l'université Al-Azhar, sur le mot abyad

Mohamed décrit comme un "homme blanc" (Sahih Bukhari : hadith 63)
Rapporté par Anas ben Mâlik : "Une fois, alors que nous étions assis avec le Prophète dans la mosquée, entra un homme monté sur un chameau. Il fit arrêter la monture et l'immmobilisa avec une corde au genou fléchi puis s'adressa aux présents: "Lequel d'entre vous est Muhammad?" Le Prophète était accoudé au milieu des fidèles. "C'est cet homme accoudé qui a la peau blanche, répondîmes-nous."


"Cet homme blanc (rajul al-abyad) accoudé"

 

Mohamed décrit comme "blanc" (Sahih Bukhari : hadith 3544)
Rapporté par Isma`il bin Abi Khalid:
J'ai entendu Abii Juhaifa dire, "J'ai vu le Prophète, et Al-Hasan bin `Ali lui ressemblait." J'ai dit à Abu-Juhaifa, "Décrit-le pour moi." Il a dit, "Il était blanc et sa barbe était noire avec des cheveux blanc.


kana abyada


Muhammad décrit comme "blanc"
(Sahih Muslim : hadith 2340 [6072])
Rapporté par Abu Tufail :
"J'ai vu le messager d'Allah et il n'y a (plus) personne d'autre sur terre qui l'a vu excepté moi." Il (le rapporteur) lui a dit: 'Comment tu l'as vu?' Et il dit: 'Il était blanc et élégant, de taille et corpulence moyenne.'"


kana abyada


Joue blanche du Prophète Mohamed (Sahih Muslim : hadith [1315] 119 - 582)
Il fut rapporté par 'Amir bin Sa'd que son père a dit: "Je voyais le Messager d'Allah dire le Salâm à sa droite et sa gauche, jusqu'à ce que je puisse voir la blancheur de sa joue".


bayada
khadahi

 

Teint blanc de Mohamed (Sahih Muslim : hadith 2343 [6081/107])
Rapporté par Abü Juhaifah:
"J'ai vu le messager d'Allah avec un teint blanc et des cheveux blancs.
Al-Hasan bin 'Ali lui ressemblait."


abyada


Mohamed n'était pas marron (Sahih Muslim : hadith 2347)
Rapporté par that Anas bin Mâlik :
"Le Messager d'Allah n'était ni très grand ni petit, et il n'était ni blanc éblouissant ni marron, et ses cheveux n'étaient ni très bouclés ni lisses. [...]"


layssa bilabyadi alamhaqi wa la biladami


 

Cuisse blanche du Prophète Mohamed (Sahih Bukhari : hadith 371)
Rapporté par 'Abdul 'Aziz: d'après Anas-ben-Mâlik, lorsque l'Envoyé de Dieu fit l'expédition de Khaïbar, nous fîmes la prière du matin devant cette ville avant qu'il fût grand jour. Le Prophète monta ensuite sur sa monture ; Abou-Talha et moi, qui étais en croupe de ce dernier, nous en fîmes autant. Le Prophète lança sa monture dans la rue de Khaïbar et mon genou touchait la cuisse de l'Envoyé de Dieu. Comme il relevait le voile qui couvrait sa cuisse, je pus apercevoir la blancheur de la cuisse du Prophète d'Allah.


bayadi fakhidhi nabiyi allahi

 

Abdomen blanc du Prophète Mohamed (Sahih Bukhari : hadith 7236)
Rapporté par Al-Bara' bin 'Azib : le Prophète portait de la terre avec nous le jour (de la bataille) de Al-Ahzab et j'ai vu que la poussière couvrait la blancheur de son abdomen,


bayada
batdhihi

Bras blancs du Prophète Mohamed (Sunan Abu Dawud : hadith 3206)
Rapporté par Khatir bin Zaid Al-Madani, de Al-Muttalib qui a dit: "Quand 'Uthman bin Ma'zun est mort, son Janazah fut amené et il fut enterré. Puis le Messager d'Allah a dit à un homme de lui apporter une pierre mais il n'a pas pu la porter, alors le Messager d'Allah s'est levé et il a enroulé ses manches" - Kathir a dit: "Al-Muttalib dit: 'Celui qui m'a informé de ça concernant le Messager d'Allah dit: C'est comme si je peux voir la blancheur des avants-bras du Messager d'Allah quand il enroula (ses manches)


bayadi dhiraayi


Aisselles blanches du Prophète Mohamed (Sahih Bukhari : hadith 1031)
Rapporté par Anas bin Malik:
Le Prophète ne levait pas ses mains pour les invocations excepté pour celle d'Istisqa ;
et il les levait tellement que la blancheur de ses aisselles devinrent visibles.


bayadou ibtayhi




Jambes blanches du Prophète Mohamed (Sahih Muslim : hadith 1119 - 249 [503])
'Awn bin Abi Juhaifah a rapporté que son père a dit:
Je suis allé vers le Prophète à Makkah alors qu'il était à Al-Abtah, dans une tente de cuir rouge. Bilal est sorti avec son (reste) d'eau du Wudu, et ceux qui en on obtenu se sont nettoyé avec. Puis le Prophète est sorti, portant un habit rouge. Je regardais la blancheur de ses jambes.


bayadi
saqayhi



Teint rosé de Mohamed (Sahih Bukhari : hadith 3547)
Rapporté par Rabi'a bin Abi 'Abdur-Rahman: J’ai entendu Anas bin Malik décrire le Prophète en disant, ‘Il était de taille moyenne, ni grand ni court ; il avait un teint rosé, ni absolument blanc, ni profondément marron, ses cheveux n’étaient ni complètement bouclés ni plats.


azhar al-lawn

Notez que le mot "rosé" ("rosy" en anglais dans le livre cité plus bas) est une traduction du mot "azhar" (en rouge il est écrit "azhara") et nous avons la définition suivante pour "azhar al-lawn" par Ibn Hajar al-Asqalani dans son oeuvre intitulée "Fath al-Bari" :


“azhar al-lawn, c'est : blanc impregné de rougeur” (abyad musharrab bi-humrah)

 

Pourquoi certains prétendent que le Prophète Mohamed avait la peau noire ?
Principalement pour deux raisons :
1) Ils pratiquent "l'acrobatie linguistique" avec le mot "abyad", en prétendant qu'il signifie "noir" et "noble".
À cet effet, ils utilisent une citation de Ibn Manzur tirée de son dictionnaire intitulé Lisan al-Arab.
2) Ils utilisent un hadith tiré du Sunan al-Tirmidhi où Anas bin Malik a décrit Mohamed avec le mot "asmar" (qui signifie "marron" ou "brun").

Voici pourquoi ils prétendent que "abyad" signifie "noir" et "noble":
Dans le livre “God’s Black Prophet” p.74, Dr. Wesley Muhammad a écrit :

Le savant syrien Shams al-Din al-Dhahabi (mort en 1348) affirme :
Quand les arabes disent, 'un tel est blanc (abyad),' ils veulent dire teint brun dorée avec un embellissement noir (al-hinti al-lawn bi-hilya suda). Comme le teint des gens de l'Inde, marron et noir (asmar wa adam), ex: une noirceur claire, raffinée (sawad al-takrur).”

Ibn Manzur affirme la même chose:
Les arabes ne disent pas qu'un homme est blanc [ou: "homme blanc," rajul abyad] dû à un teint blanc.
Plutôt, la blancheur [al-abyad] pour eux signifie une apparence externe sans défaut [al-zahir al-naqi min al-uqub]; quand ils veulent dire un teint blanc ils disent 'rouge' (ahmar)… Lorsque les arabes disent, 'un tel est blanc (abyad - bayda), ils veulent [seulement] dire un caractère noble (al-karam fi l-akhlaq), pas la couleur de peau. C'est lorsqu'ils disent 'un tel est rouge' (ahmar - hamra) qu'ils veulent dire peau blanche. Et les arabes attribuent la couleur blanche aux esclaves.

 

Mais "abyad" signifie clairement "blanc" et une brève démonstration prouvera ce fait.
Dans le livre “God’s Black Prophet” p.74, Dr. Wesley Muhammad a écrit :

Al-Tirmidhi rapporte les dires de Anas b. Malik:
Le Messager d'Allah n'était ni grand au point de se distinguer, ni court.
Il n'était pas blanc albinos (al-abyad al-amhaq),

Ici, le mot pour "albinos" est "al-amhaq". Puisqu'il est dit que le Prophète Mohamed n'est pas "blanc albinos",
cela montre évidemment que "abyad" signifie "blanc". Il n'est pas possible que "al-abyad al-amhaq" signifie "noir albinos", ni même "marron albinos", encore moins "noble albinos". Tout le monde sait que "albinos" est quelque chose de très blanc. Et malheureusement pour les adeptes de la "Gymnastique linguistique", la description du Prophète Mohamed comme n'étant pas "blanc albinos" se trouve dans de nombreux hadiths.
Par exemple dans Sahih Muslim hadith 2347 :

On trouve cela également dans Sahih Bukhari, hadiths 3547 et 3548.


Voici d'autres exemples qui démontrent que "abyad" signifie clairement "blanc" :
God’s Black Prophet p.71 :

"Ibn Manzur rapporte que “al-sumra [est] un degré entre blanc (al-bayad) et noir (al-aswad) et c'est pour le teint des humains, chameaux, etc."

"D'après Ibn Athir, la 'noirceur' de al-sumra prédomine sur sa 'blancheur' (al-sumra alladhi yaghlibu sawaduhu 'ala bayadihi).

God’s Black Prophet p.75-76 :

"De plus, comme le souligne David Goldenberg, blanc en arabe pré-moderne concernait "la luminosité, pas la chromaticité." L'usage arabe faisait distinction entre la blancheur liée à la rougeur ou la blancheur de peau (al-bayad al-mushrab bi-humra) et la blancheur liée au jaune ou la luminance (al-bayad al-mushrab bi-sufra).

God’s Black Prophet p.77 :

“Le Messager d'Allah était de teint lumineux (azhar al-lawn)." Son visage brillait avec une splendeur comme celle d'une pleine lune et son teint azhar et abyad avait un lustre (nur) ressemblant celui d'une statue en argent.


Voici l'utilisation du Sunan al-Tirmidhi, par ceux qui prétendent que Mohamed avait la peau noire:
Dans le livre “God’s Black Prophet” p.68, Dr. Wesley Muhammad a écrit :

Lorsqu'on examine la littérature classique arabe, nos attentes d'un Mohamed à la peau noire ne sont pas en reste. L'Imam Abu Isa Muhammad b. Isa al-Tirmidhi (mort en 892) était un arabe noir issu de Banu Sulaym réputé 'noir & merveilleux' (black and beautiful). Il est l'auteur du Jami al- Tirmidhi (autrement appelé Sunan al- Tirmidhi), l'une des six collections de hadiths Sunnite orthodoxe. Il es aussi l'auteur du populaire
al-Shama’il al-Muhammadiyah
("Les Qualités Nobles de Mohamed"), une collection de hadiths décrivant le Prophète. Al-Tirmidhi rapporte, dans les deux collections, sur l'autorité du fameux Compagnon du Prophète, Anas b. Malik :

Le Messager d'Allah était de taille moyenne, ni grand ni court, [avec] un corps de teint magnifique marron foncé (hasan al-jism asmar al-lawn). Ses cheveux n'étaient ni bouclés ni lisses et lorsqu'il marchait il se penchait en avant.

Note: le mot "foncé" n'apparaît nulle part, "hasan" signifie "magnifique", "al-jism" signifie corps, "asmar" signifie marron et "al-lawn" signifie teint.
Wesley Muhammad à lui-même à écrit dans son livre “God’s Black Prophet” p.70 : "asmar signifie marron".

Premièrement, ce hadith est qualifié de "Gharib" par l'Imam al-Tirmidhi lui-même, juste en dessous on lit :
Il a dit: Il y a des narrations sur ce sujet venant de 'Aishah, Al-Bara', Abu Hurairah, Ibn 'Abbas, Abu Sa'eed, Jabir, Wa'il bin Hujr, et Umm Hani'.
[Abu 'Eisa a dit:] Le Hadith de Anas est Hasan Sahih Gharib :

 


"Gharib" signifie "étrange", c'est mentionné en page 25 (Introduction à Jami' At-Tirmidhi)
où Abu Khaliyl (le traducteur) à écrit, dans la section "À propos de ce livre", ce qui suit :
Dans Jami'Al-Usül, Ibn Al-Athir a dit: "(Il) est le meilleur des livres, possédant le plus de bénéfices, la meilleure organisation, avec le moins de répétitions. Il contient ce que les autres ne contiennent pas; comme la mention des différents Madhhabs (points de vue), angles d'arguments, et clarifications des circonstances du Hadith qu'il soit authentique, faible, Gharib (étrange), aussi bien que les remarques désobligeantes ou d'approbation (concernant les narrateurs)"

Voici l'édition que je cite:

Traduction anglaise de Jami' At-Tirmidhi, Volume 1, Compilé par:
Imam Hafiz Abu 'Eisa Mohammad Ibn 'Eisa At-Tirmidhi
Traduit par: Abu Khaliyl (USA)
Ahadith édités et référencés par : Haifiz Abu Tahir Zubair 'Ali Za'i
Vérification finale par : Islamic Research Section Darussalam
© Maktaba Dar-us-Salam, 2007

 

Deuxièmement, d'autres hadiths du Jami' At-Tirmidhi décrivent le Prophète Mohamed avec de la blancheur (pas marron) : 274, 2826, 3623, 3638.

Troisièmement, il est rapporté que Anas a donné des descriptions du Prophète Mohamed étant blanc à plusieurs reprises dans Sahih Bukhari et Sahih Muslim :
Sahih Bukhari : 63, 371, 1031.

Sahih Muslim : 3325, 4437.

 

Ibn Manzur concernant le mot "abyad" dans Lisan al-arab
Le 17 février 2012, Wesley Muhammad a publié un article intitulé "Mohamed: le Prophète Noir de peau d'Arabie Noire" (Muhammad: The Black-skinned Prophet of Black Arabia) sur son propre blog nommé "Black Arabia" : http://blackarabia.blogspot.com/2012/02/muhammad-black-skinned-prophet-of-black.html
(ce lien était encore valide en date du 12 février 2021). Ici, Wesley Muhammad a écrit :

Ibn Manzur rapporte dans son Lisān al-arab (s.v. سمر IV:376) que

“al-sumra [est] un degré entre blanc (al-bayad) et noir (al-aswad), et c'est dans le contexte du teint des humains, chameaux, etc.”

Donc, nous avons une fois de plus une preuve que le mot "abyad/bayad" signifie "blanc", c'est ainsi que Wesley Muhammad lui même l'a traduit, et "sumra" ne peut pas être "un degré entre noir et noir ", si on devait considérer que "abyad" veut dire "noir".

Voici une capture d'écran de l'article de Wesley Muhammad:

 

Voici la définition du mot "asmar" dans le Lisan al-`Arab de Ibn Manzur, telle qu'elle est citée dans le site web "The Arabic Lexicon" Hawramani

smr : al sumratu (1) : munzila (2) bayn (3) al bayad (4) wa (5) al sawad (6)

(1) Almaany.com donne la définition suivante :
Une peau marron résultant de l'exposition aux rayons ultraviolet ; bronzage
(2) Almaany.com donne la définition suivante :
classe; degré; échelon; grade; niveau; ordre
(3) Almaany.com gives the following definition :
entre/parmi
(4) blanc
(5) et
(6) noirceur

Finalement, d'après Ibn Manzur dans son Lisan al-Arab, tell qu'il est cité dans
Hawramani, voilà comment la définition du mot bayad (blanc) commence :

al-abyad : dida al-sawad = blancheur : opposé de noirceur
Cela prouve que les couleurs blanche et noire étaient considérées comme opposées à l'époque tout ça l'est de nos jours.

 

 

 

Visage blanc du Prophète Mohamed (Jami` at-Tirmidhi : hadith 3638) qualifié comme "daif" (faible)
Rapporté par Ibrahim bin Muhammad, l'une des progéniture de Ali bin Abi Talib:
a dit: "Quand Ali [qu'Allah soit satisfait de lui] a décrit le prophète, il disait : 'Il n'était pas extrêmement élancé (Mummaghit), ni extrêmement court (Mutaraddid), et il était de taille moyenne par rapport aux. Ses cheveux n'était ni complètement bouclés (Qatat), ni lisses, mais c'était entre les deux. Il n'avait pas une tête large, ni une tête petite (Mukaltham), son visage était rond et
imprégnée de couleur blanche (Mushrab), ses yeux étaient noir sombre (Ad'aj), ses cils étaient long (Ahdab).

alwajhi tadwiyirun abyadu mushrabun


 

Mohamed a vendu 2 esclaves noirs en échange d'un esclave (Sahih Muslim : hadith 1602)
Rapporté par Jâbir :
« Un esclave est venu et a prêté allégeance au Prophète, et a promit d’émigrer, et il n’a pas réalisé qu’il était un esclave. Puis son maître est venu à sa recherche. Le Prophète dit : ‘Vends-le moi’ et il l’acheta pour 2 esclaves noirs. Suite à cela il n’accepta plus d’allégeance de quiconque avant d’avoir demandé : ‘est-il un esclave ?’ »

 

Habeeb Akande "Illuminating The Darkness"
L’utilisation par les arabes du mot ‘blanc’ était relative et c’était principalement utilisé pour les personnes à peau claire. Les romains (européens) et les perses étaient considérés comme ‘blanc’ comparés aux arabes, alors que les arabes étaient ‘blancs’ en comparaison aux noirs africains. ‘Blanc’ pouvait aussi être utilisé métaphoriquement pour les personnes à peau foncée.
Tariq Berry indique dans son livre The Unknown Arabs, “Le terme blanc peut être très déroutant pour ceux qui lisent les descriptions des personnages du passé parce que, dans le passé, quand les arabes décrivait quelqu’un comme blanc, ils voulaient dire quelque chose entièrement différente de ce que cela signifie aujourd’hui. Dans le passé, quand les arabes décrivaient quelqu’un comme blanc, ils voulaient dire qu’il avait une essence pure, noble ou qu’il avait un teint agréable, lisse sans défaut. Ils voulaient dire qu’il avait un teint noir avec une légère nuance de marron.” Ibn Manzūr, le célèbre linguiste arabe du treizième siècle, dit dans sa lexicographie arabe Lisān al‘Arab “Quand les arabes disent qu’un individu est abyad (blanc), ils veulent dire qu’il a un caractère pure, propre, un caractère sans faute, ils ne veulent pas nécessairement dire qu’il a la peau blanche. Donc lorsque les arabes disent ‘un tel a un visage blanc’, ils veulent dire qu’il est sans imperfection ni défaut.” Le linguiste du neuvième siècle Ath-Tha‘labī nous informe : “Les arabes ne disent pas qu’un homme est blanc à cause d’un teint blanc ; ‘blanc’ pour les arabes veut dire qu’une personne est pure, sans aucun défaut.” Donc quelqu’un décrit comme ‘blanc’ par les arabes des anciens temps, pouvait avoir un teint pâle ou un teint d’aspect marron. Malheureusement, des cultes pseudo Islamiques récents ont mis en avant la théorie que lorsque les arabes utilisaient le mot ‘blanc’ ils faisaient en fait référence aux noirs, et donc que lorsque le Prophète Mohamed était décrit comme blanc dans les traditions prophétiques Islamiques, cela signifiait qu’il était en fait noir ! Ce genre de raisonnement est absurde et inédit parmi les savants traditionnels de l’Islam. Les érudits traditionnels de l’Islam sont d’accord sur le fait que le Prophète n’était certainement pas noir ni africain comme prétendent certains groupes pseudo Islamiques modernes.

 

Couleur du Prophète Mohammed d'après les sources islamiques

Les Sémites n'étaient pas noirs

Franc-maçons Panafricanistes : les panafrcains enfants de la franc-maçonnerie
Secte Dieudo : Dieudonné, Nation of Islam, Église de Scientologie (Dianétique de L Ron Hubbard)
Panafricanisme : pédophilie, viol, djihadisme, vol, négrophobie
Nation de l'Islam : enseignements de Fard Muhammad, Elijah Muhammad, Louis Farrakhan
Nouveau Testament - Malédiction de Cham - Lynchage - Lynchages (photos) - Maât
Bible : contradictions
Code Noir - Medu Neter : l'origine des alphabets Grecs & Latin
Kwanzaa : Karenga a plagié Hanoucca
www.afrostyly.com | Shaka-Ndugu-KMT